dimanche 10 janvier 2016

Fallout 4, clone de Skyrim ?



   BETHESDA connaît son travail : utiliser des noms reconnus pour produire des produits, ici des jeux vidéos, est quelque chose que la société réalise avec un brio certain et une compétence éprouvée. Mais derrière la qualité d'un travail technique, une légère sensation de copier / coller peut éventuellement transparaître lorsque l'on a pratiqué de nombreuses heures les multiples œuvres de cette société.


   En avant, l'aventure !

   Après nous avoir fait saliver quelques années en jouant au chat et à la souris avec les fans – dont je fais partie – sur la série des Fallout vint enfin le divin moment où le quatrième du nom apparut dans les bacs. J'ai donc décidé de me laisser séduire par une campagne de marketing finement organisée pour m'offrir, fêtes de fin d'année oblige, le dernier opus de la série des Fallout.


   Soulagé d'une certaine quantité d'euros, me voilà donc en face de la plate-forme Steam en train d'attendre le chargement complet du jeu. Enfin, l'aventure commence. Pour ma part, je me moque souvent de la justification scénaristique de ma présence virtuelle dans un nouvel univers, c'est donc avec empressement que je me retrouve enfin à la sortie de l'abri numéro « je sais plus » à la découverte des terres désolées ….. oups, pardon, du Commonwealth. Avec le recul de l'habitude, je sais que je vais encore sauver le monde mais n'anticipons pas, je tiens à demeurer modeste.

   Les graphismes sont plus que plaisants, les lieux sont pour ma part innombrables et certaines zones sont suffisamment tarabiscotées pour en être plaisamment gênantes. Je ne boude pas mon plaisir en face de quêtes certes un peu répétitives mais qui me font découvrir de nouvelles zones de la carte. L'aventure principale me place en face de méchants dont je choisis le rôle même si, quelque part, je me pose des questions sur leurs motivations profondes, mais laissons cela du côte de mes préoccupations personnelles.

   La confrérie de l'acier, égale à elle-même fait une entrée fracassante au sein du jeu tandis que j'essaie à force de nettoyage de zones de monter en niveau pour continuer la quête qui me permettra de me retrouver en tant que personnage ( c'est beau, dit comme ça ! ).

   Bref, une excellente mécanique au service du joueur. En plus, je n'ai pas eu de plantages ou de bugs particuliers à part celui où les serrures n'apparaissent pas à l'écran lorsque je dois ouvrir les portes. Ayant connu Oblivion et Skyrim, je suis bien heureux de n'être confronté qu'à d'aussi « petites bricoles ».


   On nous parle de nouveautés …….

 Quelques découvertes s'offrent à moi au fur et à mesure que j'avance dans l'univers du Commonwealth. Tout d'abord, je peux maintenant monter des palissades, des tourelles et réaliser des constructions plus ou moins abouties. Au milieu de cet univers post-apocalyptique, me voilà donc à la tête de plusieurs lieux dont j'ai moi même décidé les configurations générales.

  Nouveauté, ai-je entendu dire. Je ne peux m 'empêcher de songer à un mod que j'avais à l'époque implanté sur Fallout 3 Et qui se nommait « RTS : Real Time Settler ». Si je fouille correctement dans les coins sombres de ma mémoire, il me semble que New Vegas pouvait se munir du même mod adapté. Bien sur, Fallout 4 profite d'un finalisation bien plus aboutie, d'une intégration dans l'univers du jeu plus professionnelle mais je ne sais pas si le terme de nouveauté peut s'utiliser. Je laisse sur ce point le joueur se faire sa propre opinion, si il a pratiqué sous les précédents jeux les mods sus-nommés.

  L'intrigue principale nous fait découvrir les synthétiques. Sans trop dévoiler de l'histoire, il y aura bien sur un instant tragique où notre preux aventurier devra, comme d'habitude choisir entre tel ou tel clan. Les synthétiques font alors partie de ce choix cornélien. Sans entrer dans une quelconque polémique stérile, je n'ai pu m'empêcher certaines similitudes avec un autre mod de fallout 3 nommé « cybernetic dawn ». nouveauté de Fallout le quatrième ? Franchement, je n'en sais rien mais un arrière goût bizarre m'envahit la gorge.


  Alors, copier / coller ou pas ?

  Dans la forme, bien sur que non !
  Néanmoins, en moi se trouve la triste sensation que BETHESDA à réalisé avec les Fallout ce qu'il avait déjà commencé avec Oblivion. A savoir que, derrière sa partie d'innovations ou d'améliorations propres, les regards se sont portés sur ce qui apportait une valeur ajoutée aux précédentes versions du jeu, en particulier les mods réalisés par la communauté. Je ne me permets pas d'y associer une quelconque notion de plagiat mais la force des similitudes me laisse interrogatif.

  A partir de là, chacun y trouvera sans doute son compte.
  L'ensemble forme un tout plaisant même si, une fois l'aventure principale terminée, il devient un peu répétitif. Je fais partie de cette famille de joueurs : mon état de fan m'y oblige avec mon coeur qui se balance avec tendresse dans le coeur du Washington de Fallout 3 et de ses bugs. Mais on ne peut s'empêcher de songer que Fallout 4 ressemble quelque par à un RPG médiéval transposé dans un univers post-apocalyptique – Empreintes des Fallout – mais qui ne se renouvelle pas suffisamment.


Les plus, les moins :

+ Bethesda diminue encore sa quantité de bugs
+ Intrigue sympathique, plaisir indéniable à jouer
+ Quelques quêtes secondaires à pratiquer absolument pour le fun

- Univers cyclique quand quêtes terminées
- Sensation FALLOUT4 = FALLOUT 3 + Mods ( ou NV + Mods )
- Structurellement, même mécanique que Skyrim = Oblivion + Mods


En vous remerciant de votre lecture, suite au prochain épisode.